Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité agriculture

Côte d’Ivoire/SARA 2017 : le ministre Mamadou Sangafowa COULIBALY dévoile les grandes innovations

Ivoirinter24 06 Nov 2017 - 07H02
© Ivoirinter24.net par Ciss Debank

Le ministre de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa COULIBALY était face à la presse ce vendredi 03 novembre 2017, à la Maison de la Presse d’Abidjan (MPA) dans le cadre d’une communication portant sur la 4e édition du Salon International de L’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA) inscrit sous le thème « Quels enjeux pour l’agriculture ivoirienne ? ». Il faut noter que ce salon-ci qui se tiendra du 17 au 26 novembre 2017 à Port - Bouët, enregistrera la participation officielle de 25 pays conviés par les autorités ivoiriennes et aussi de nombreux  autres pays  à travers le monde.

 

 Le ministre a établi les caractéristiques et ses attentes pour cette nouvelle édition, «  ce SARA 2017 est une édition qui se démarque de ce que nous avions l’habitude de voir. En Afrique de l’Ouest le SARA doit-être celui des pays de la sous-région  », a-t-il spécifié.  Pour Le ministre de l’agriculture et du développement rural, la croissance agricole doit être impulsée par le secteur privé et les organisations agricoles. Tout en affirmant, « nous produisons ce que nous ne consommons pas et nous ne consommons pas ce que nous produisons ». C’ est  pourquoi de telles rencontres d’échanges entre pays africains sont les bienvenus  selon les dires du ministre, puisque le taux d’échanges entre pays africains ne s’élève qu’à 10% du marché mondial. « En créant nos propres plates-formes  on intensifie le taux d’échanges, ainsi l’on devient plus forts », a-t-il ajouté.

 



Pour ce faire, Mamadou Sangafowa COULIBALY, a invité toute la presse nationale à se joindre à ce salon pour une meilleure  visibilité, car pour le ministre l’objectif recherché en initiant ce genre de rencontre, ne peut se faire sans le concours des journalistes qui sont un facteur important et  incontournable.

 

Notons que ce 4e salon qui est un autofinancement  piloté de main de maître par la structure VOODOO,  jouit de nombreuses innovations tant au niveau de  l’esprit d’ouverture que son envergure structurelle. C’est plus de 200 à 250 mille visiteurs qui seront attendus  à ce salon d’échange du monde agricole.

 

Ciss DEBANK

Autres articles

Partenaires