Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité agriculture

SARA 2017 : Dr Adama Coulibaly présente les opportunités d’investissements dans les filières du coton graine et l’anacarde

Ivoirinter24 23 Nov 2017 - 11H58
SARA 2017 : Dr Adama Coulibaly présente les opportunités d’investissements dans les filières du coton graine et l’anacarde

Le Directeur Général du conseil du coton et de l’anacarde (CCA), Dr Adama Coulibaly était en direct du Plateau télé dédié à la 4ème édition du  Salon International de L’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA) denommé SARA TV  afin de présenter les opportunités d’investissements dans les filières de coton et l’anacarde. C’était  le mercredi 22 novembre 2017, à Port - Bouët, Abidjan en présence de hauts responsables du CCA dont Bamba Mamadou, Président du Conseil d’Administration du CCA.

 

Les opportunités du Coton et l’anacarde

 

Pour, Dr Adama Coulibaly les filières du coton et l’anacarde sont extrêmement importantes pour les régions centre et nord de notre pays. Ces deux spéculations offres des opportunités immenses, les métiers dérivés de ces deux spéculations sont multiples, à savoir les unités mobiles, mécanisées ou manuelles d’entretiens des plantations d’anacardier et de coton, équipe de pépiniériste, équipe de sur greffeurs, une équipe de traitement avec les produits phytosanitaires, des équipes de récoltes c’est autant d’opportunités qui se situent entre la plantation et la  transformation.   

 

Dr Adama Coulibaly s’est également réjoui du jus de pomme d’anacarde dans les canettes ; la graine de coton permet de produire de l’huile de table, de faire des beignets, de produire de l’alimentation pour bétail et la fourniture d’intrant. En plus de l’utilisation de la fibre de coton dans le cadre du textile.

 

« Nous sommes bien partis, nous avons d’énormes intentions d’investissement en 2018. Au bout de 5 ans nous serons à même d’impulser une dynamique de sorte à parvenir à 100% de transformation dans les années à venir », a-t-il fait savoir.

 

En termes de perspective en 2018 pour les deux spéculations nous pouvons citer en « février nous allons organiser avec les exportateurs la 2ème édition des Journées Nationales de l’Exportateurs de Cajou (JNEC), au mois de novembre nous allons organiser la 3ème édition du Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’Anacarde (SIETTA 2016) et en décembre la Côte d’Ivoire accueillera la 77ème Assemblée plénière du Comité Consultatif International du Coton (CCIC/ICAC).

 

Au vu de toute ces activités « nous demandons au gouvernement de décréter l’année 2018, comme année du coton et de l’anacarde » a souhaité le Directeur Général CCA.

 

Ciss Toum

Autres articles

Partenaires